© Hector Perez

Chorégraphie, interprétation : Shantala Shivalingappa Conseillère artistique : Savitry Nair | Direction technique et création lumières : Nicolas Boudier | Création rythmique : B.P.Haribabu & N.Ramakrishnan | Costumes : D.S.Aiyyelu | Chant : J. Ramesh | Nattuvangam et Pakhawaj : B.P.Haribabu | Mridangam : N.Ramakrishnan | Flûte : K. S. Jayaram

Production : Per Diem & Co, Théâtre de la Ville de Paris.
Coproduction Théâtre de la Ville 2010

durée : environ 1h25.

 __

Swayambhu [swaj-ãmbu] : qui se manifeste spontanément ou qui apparaît de lui-même.

Terme sanskrit utilisé pour désigner une pierre ou un rocher qui présente naturellement les traits des divinités, tel par exemple Ganesha, le Dieu à tête d’éléphant, ou Shiva, le seigneur de la danse.

Plus subtilement, Swayambhu désigne l’expérience spontanée et soudaine d’une certaine conscience de la réalité, un moment de lucidité absolue, où se révèle la nature essentielle du Réel : un champ infini d’Unité, Fluidité, Energie.

Le danseur devient un artisan-alchimiste. Il sort sa palette d’outils : mouvements, gestes, rythmique, dynamique, expressions du visage, musique, mélodie, parole, usage de l’espace, lumière, couleurs, esthétique, intention, état d’esprit…

Chaque élément finement aiguisé, admiré, pesé, puis manié avec soin, amour, délicatesse.

Il cherche l’alliage juste qui sera propice à la manifestation d’une expression pure, dont la perception sera rendue possible.

Une vision dont on devine la lumière, mais dont on n’a jamais saisi la forme avec clarté, et qu’on ne peut espérer entrevoir que grâce à cette alchimie magique, qui permet sa révélation spontanée : pour un instant, faire tomber le voile de l’Illusion, Maya en sanskrit, et effleurer l’Infini…

Shantala Shivalingappa