Au programme de cette newsletter printanière : des reprises, des collaborations, et même une création ! On est content, c’est le printemps !

De retour de tournée

Peer Gynt | Irina Brook

Créé en juillet 2012 au festival de Salzbourg, le Peer Gynt d’Irina Brook était en tournée française de janvier à mars à Nice, mais aussi à Paris, Narbonne, Mâcon, Pau, la Rochelle, Angoulème, Pontoise… L’occasion d’une belle reprise en forme de retrouvailles.

Un chemin initiatique entre féerie et rock’n’roll, en un très beau spectacle, remarquablement composé, dirigé et interprété. On suit les péripéties haletantes avec émotion, admiration et stupeur. Magistralement agencé, avec un rythme trépidant et une remarquable maîtrise des effets scéniques, ce spectacle ouvre brillamment le mandat d’Irina Brook à la tête du Théâtre National de Nice.
Catherine Robert, La Terrasse

Peer Gynt, flambeur rock. Iggy Pop et Sam Shepard ont mis la main à cette version joliment troussée de la pièce d’Ibsen. Irina Brook situe clairement sa version du côté de l’imagination triomphante. Un beau spectacle, bien construit, rondement mené.
Hugues Le Tanneur, Les Inrockuptibles

Peer Gynt au Barbican de Londres : une inoubliable version d’Ibsen, avec bande-son d’Iggy Pop. Une nouvelle adaptation vivifiante, audacieuse et mordante de la pièce, jouée live par un ensemble multiethnique ; […] Des moments de délicatesse chargés d’émotion et de philosophie, où l’on retient son souffle tout en étant assourdi par le silence absolu. […] Une vision créative. […] Irina Brook, fille immensément talentueuse du grand Peter, met en scène avec un éclat indélébile. Inoubliable.
Paul Taylor, The Independent

Peer Gynt | Irina brook

© Peer Gynt 2014 | Monika Ritterhaus
Swayambhu | Kuchipudi | Shantala Shivalingappa
BACH
– jour 1 | Sonia Wieder-Atherton – Shantala Shivalingappa
Louvre Abu Dhabi, 30 mars / 6 avril 2018
Shantala était au Louvre d’Abu Dhabi en ce début de mois, avec pas moins de deux spectacles programmés pour cette première saison inaugurale ! BACH – jour 1, son duo avec la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton mis en scène par Stéphane Ricordel, était présenté en plein air, se fondant ainsi au coeur de l’architecture minérale de Jean Nouvel. Prolongeant ce moment de grâce, Swayambhu, récital de kuchipudi créé en 2010 était en recréation à l’occasion de sa programmation dans la première saison du prestigieux Louvre d’Abu Dhabi. Loin du choc des cultures (10% de la population émirati est indienne!), le spectacle a été longuement ovationné par un public conquis !
Swayambhu | (c) Hector Perez

© Swayambhu 2010 | Hector Perez
Impro Sharana | Shantala Shivalingappa – Ferran Savall
Teatro Nacional Saõ João | 4,5, 6 mai 2018

Impro Sharana, le concert pour une danseuse de Ferran Savall et Shantala Shivalingappa était en reprise à Porto !

En 2014, c’est à l’initiative du prestigieux Mercat de les Flors de Barcelone et de son directeur Francesc Casadeus que nos deux virtuoses se retrouvaient autour de ce projet commun, à l’occasion de la sortie de l’album IMPRO de Ferran Savall. Ce Concert pour une danseuse se crée autour de l’alliance subtile de la musique de Ferran et de la danse unique de Shantala, accompagnés de Driss El Maloumi (Oud), David Mayoral (Percussions), Jordi Gaspar (Contrebasse), Nedyalko Nedyalkov (Kaval), où le mouvement et la musique se construisent ensemble.

Impro Sharana
© Impro Sharana 2014 | Gorgio Pace

Shantala sur grand écran

Nous vous annoncions précédement la première projection mondiale de Bhairava, le court-métrage de Marlène Millar et Philip Szporer. Depuis il a gagné deux prix !  

BHAIRAVA (court-métrage) | Marlene Millar et Philip Szporer
Bhairava met en scène la danse de Shiva, le Seigneur de la danse, dans son aspect de Destructeur de Mal et Gardien du Temps. Terrifiant et incarnant la puissance suprême dans ses actes de destruction, il est aussi le Protecteur Divin et son intention première vient de sa compassion envers tous les êtres. Dans cette pièce, portée par une partition musicale riche et puissante et par l’énergie propre au site ancien de Hampi, Shantala utilise sa maîtrise technique et le raffinement de son expressivité pour incarner la présence et l’énergie particulière de Bhairava, alternant entre des gestes symboliques très précis et des moments de danse plus abstraits où les mouvements surgissent de l’imposante présence de Bhairava.

La déclaration du Jury de Cinédans :
Un film d’une grande élégance, centré sur une artiste exceptionnelle: Shantala Shivalingappa. Elle ne danse pas, elle a cette faculté de devenir la danse. Sa musicalité est sublime, elle est capable de rivaliser à l’image avec ce paysage majestueux et de le faire se mouvoir avec elle. 
La photographie est magnifique mais ne s’immisce jamais dans l’expérience; le son connecte la danseuse avec la terre sur laquelle elle danse; le film tisse habilement ses différents élément, créant ainsi un beau portrait de la danseuse.

Voir la bande annonce

Bhairava

© Bhairava – Marlene Millar et Philip Szporer

Les prochaines représentations

aSH | de Aurélien Bory pour Shantala Shivalingappa | Prod. Cie 111
Festival Montpellier Danse | 27-29 juin 2018

Dernier opus d’une trilogie féminine imaginée par Aurélien Bory, après Questcequetudeviens? pour Stéphanie Fuster et Plexus avec Kaori Ito, aSH marque sa rencontre avec Shantala Shivalingappa. (…) C’est au détour d’un festival à Düsseldorf que leur rencontre s’est nouée. Aurélien Bory a perçu entre eux-deux une forte convergence « presque irréelle ». Et d’affirmer qu’avec aSH « Shantala danse au-delà d’elle-même ». Fidèle à son travail à la beauté plastique indéniable, Aurélien Bory
entend faire l’expérience de la cendre comme « décor » de cette chorégraphie. « La cendre s’inscrit dans un cycle de naissance et de mort. Elle possède ainsi une potentialité de vie. Est-ce pour cela qu’elle est sacrée en Inde ? » se demande le créateur de la compagnie 111 installée à Toulouse. Shantala Shivalingappa va sous nos yeux se démultiplier pour donner à aSH les contours d’une épopée corporelle.
« Sa danse effectue un balancier perpétuel quelque part entre mystique hindoue et physique quantique » dit encore Aurélien Bory, ancien étudiant en physique qui a bifurqué par le cirque, le théâtre, la danse. aSH est l’échappée belle de cette paire d’artistes sans frontière.
Philippe Noisette

INFORMATIONS | RESERVATIONS

PREMIERE MONDIALE Festival Montpellier Danse,
Théâtre de Grammont, CDN de Montpellier, 27, 28 et 29 juin 2018

aSH | Aurélien Bory

© aSH 2018 | Cie 111

Néfès | Théâtre des Champs Elysées | 2-12 juillet 2018
Une pièce de Pina Bausch | création 2003 (Opernhaus Wuppertal)


La pièce mythique du Tanztheater sera en juillet au Théâtre des Champs Elysées pour neuf représentations exceptionnelles. Pour y voir ou revoir Shantala
, c’est par ici :
INFORMATIONS | RESERVATIONS

Néfès |  du 2 au 12 juillet 2018 (relâche les 5 et 9)
Théâtre des Champs Elysées, 15 avenue Montaigne, Paris 8e

Néfès - Pina Bausch
© Néfès | Ursula Kaufmann